Bouvs, Le spécialiste des Bouviers

Accueil » La gale du chien est-elle transmissible à l’Homme ?

La gale du chien est-elle transmissible à l’Homme ?

La gale du chien ou gale sarcoptique est une maladie parasitaire contagieuse causée par la présence et la multiplication d’acariens microscopiques dans l’épaisseur de la peau appelés Sarcoptes scabiei.

A contrario, la gale peut être extrêmement rare chez les chats.

gale du chien transmissible à l'homme

Quelles sont les causes de la gale chez le chien ?

Dans la majorité des cas, elle est le résultat d’un « accident » de contamination par un autre chien ou, le plus souvent, par un renard (80-90% des renards souffrent de gale). C’est un parasite dit « obligatoire », c’est-à-dire qu’il est nécessairement présent sur un être vivant puisqu’il ne peut résister que quelques jours à l’extérieur.

Dans les chenils par exemple, la gale se transmet même par l’environnement. Les pensionnaires étant suffisamment nombreux et souvent regroupés.

La gale trouvée chez les chiens est-elle contagieuse pour les humains ?

Oui, elle est très contagieuse, mais le parasite du chien est différent du parasite de la gale de l’homme. Si le parasite du chien est visible, il peut « tromper » la peau lorsque le chien entre en contact avec un autre humain et pénétrer dans la peau de son propriétaire. Cependant, il a du mal à se reproduire sur la peau humaine, et souvent la maladie est guérie immédiatement après le traitement du chien.

Chez l’homme, elle se manifeste par l’apparition de boutons (papules) sur les zones de contact (surtout les avant-bras) avec de fortes démangeaisons, surtout le soir, au moment du coucher (la chaleur peut déclencher l’activité du parasite).

Quels sont les signes de la gale chez le chien ?

Le chien se gratte constamment et de plus en plus souvent, la peau est très irritée (des saignements peuvent apparaître). Le prurit (démangeaisons) est important. Les lésions cutanées apparaissent sous forme de boutons (papules) avec présence de croûtes. Et parfois des plaies (excoriations) ainsi qu’une perte de poils à cause des démangeaisons intenses.
Les zones les plus sensibles à la gale sont les coudes et la poitrine, les aines et les oreilles, les yeux, les membres et les flancs. Le dos n’est généralement pas touché.
Si les symptômes persistent et que l’affection est chronique, elle peut être affectée par une perte de poids et une augmentation de la taille des ganglions.

Quelle est la meilleure façon de diagnostiquer la gale ?

Le médecin est guidé par la gravité des démangeaisons, leur localisation et une possibilité de contamination dans votre famille.
L’identification du parasite se fait par des prélèvements de peau (raclages) qui ne nécessitent pas d’anesthésie. Le parasite est observé au microscope. Cependant, il n’est pas toujours facile de reconnaître le parasite, même lorsqu’il y a plusieurs prélèvements. Il n’est donc détecté que dans 2/3 des cas.
Dans ce cas, nous pouvons rechercher des anticorps dans le sang du chien (analyse de sang), mais les résultats ne sont pas faciles à interpréter.

Comment traiter la gale chez le chien ?

Il existe une variété de solutions de haute qualité disponibles via des pipettes (comme pour les pipettes anti-puces) ou sous forme de frictions ou de comprimés.

Le traitement est décidé par le vétérinaire en fonction de la gravité des symptômes, de la sévérité des lésions et de l’état de santé général de l’animal.

Il est recommandé de laver la literie de l’animal et de traiter les autres chiens ou animaux de la maison.

Informations importantes à garder à l’esprit

Le pronostic est bon après 2 à 4 semaines de traitement (entre 15 et 30 jours).
Attention : si le diagnostic de la gale est avéré dans la famille, ce n’est pas nécessairement la faute du chien (et surtout pas celle du chat puisque la gale est rarissime chez nos amis les félins). En effet, le parasite de gale chez le chien et chez l’Homme n’est pas le même.